Comment echapper à l’interdit bancaire ?

interdit bancaire

L’émission d’un chèque sans provision peut vous mettre dans une pire situation telle que l’interdit bancaire, à moins que vous régulariser la situation le plutôt possible. Pour vous aider à y échapper ,allons d’abord découvrir les conséquences de l’interdit bancaire ensuite comment savoir si cela nous concerne et les différents moyens pour lever l’interdit bancaire.

Les conséquences de l’interdit bancaire

L’interdiction bancaire est la conséquence d’un chèque émis sans provision. Pour la banque de France, la personne concernée sera privé d’émettre des chèques et de rendre le carnet qui est en sa possession. L’interdiction ne concerne pas seulement votre compte  mais aussi les personnes qui partagent le même compte ainsi que ceux qui se trouvent dans d’autres établissements bancaires.

Si la situation n’est pas régularisée, il sera possible que votre banque vous privera des autres secteurs dont vous bénéficiez. Ce site https://ekonomia.fr/banque-interdit-bancaire/ vous aidera à en savoir plus.

Comment savoir si on est interdit bancaire ?

Généralement, la banque s’en rendra compte après 24 heures aux  7 jours maximum après l’émission du chèque par le client. Ensuite, le client sera informé par sa banque de la situation et sera invité à régler son compte aussitôt.

A défaut de régulariser à temps la situation, une lettre d’injonction vous sera envoyé en recommandé cela entraînera votre interdiction bancaire et votre fichage pour une durée de 5 ans. A moins que vous régularisez votre situation par tous les moyens possibles avant ce délai.

Les différents moyens pour lever l’interdit bancaire

Il n’est pas si difficile d’échapper à l’interdit bancaire car l’objectif est de rembourser la somme du chèque sans provision au bénéficiaire. Voici quelques  solutions  qui pourront vous aider :

Sachez que l’interdiction bancaire sera levée automatiquement au bout de 5 ans et de 2 ans si cela a été causé par un abus de carte. Ce n’est pas vraiment la solution la plus appropriée.

  • Vous pouvez régler au bénéficiaire le montant du chèque :

 Il s’agit de payer directement le montant auprès du bénéficiaire et d’exiger en retour le chèque litigieux que vous remettrez ensuite à votre banque. Ce dernier prouvera que vous êtes totalement libéré de votre dette.

  • Vous pouvez aussi réapprovisionner votre compte bancaire du montant du chèque

Ensuite, une demande d’un nouveau dépôt est nécessaire auprès du bénéficiaire. Ainsi vous serez libéré de l’interdit bancaire par la preuve du débit du chèque sur votre relevé bancaire. Pour vous aider, voici un modèle de document pour demander le levé d’interdiction bancaire.

  • Vous pouvez enfin bloquer le montant du chèque sur votre compte si vous n’êtes plus en relation avec le bénéficiaire. Vous pouvez demander à votre banque de bloquer la somme réservée au paiement du chèque au moment où le montant suffisant est disponible sur votre compte .Ce blocage vous acquittera de l’interdit bancaire et soyez rassurer que légalement, il se débloquera dans un an et un jour.
  • Rachat de crédit pour régulariser le chèque

Il consiste à ce qu’un autre banque ou organisme de crédit prend en charge vos prêts afin de bénéficier d’autres conditions de crédit. Cette option est envisageables car les crédits ne sont pas encore bloqués et particulièrement recommandée pour les sommes importantes. Cette solution est la seule option dans les situations d’endettement critique. L’objectif est de prolonger le délai pour rembourser afin d’éviter un impact grave sur la vie quotidienne en bénéficiant ainsi un taux de mensualité le plus bas.

 

Bref, pour éviter un tel châtiment d’interdit bancaire, il est nécessaire d’être vigilant avant d’émettre  un chèque sans provision. Dans le cas où la situation vous affecte, il vous suffit de bien choisir la solution qui sera le mieux adapté à votre situation parmi les proposées.