Un crédit consommation, oui mais, pour qui et pour quand ?

avis Credit-Conso

Ces dernières années, souscrire à un crédit de consommation pour le financement de l’achat d’un bien de consommation se présente comme un succès extraordinaire, comme le prêt personnel, qui satisfait bon nombres des particuliers grâce à sa liberté d’affectation pour appuyer financièrement divers projets à moins ou à long terme. On fait recours au crédit à la consommation pour compléter le manque d’argent nécessaire pour réaliser un projet. Cette forme de financement, avec ou sans affectation, est accordé par des organismes de prêt ou une banque à des particuliers pour acheter des services ou des biens, comme l’achat d’une maison, la construction ou la rénovation de cette dernière ou le remplacement de nos équipements ménagers. Ces intermédiaires financières, en tant que prêteurs, peuvent vous avancer d’un prêt d’argent, ensuite vous devez rembourser la somme empruntée avec les intérêts et les frais par tranches. Toutefois, ce crédit n’est octroyé à tout le monde, les créanciers doivent – être régis à certaines règles de solvabilité. Cliquez ici pour savoir qui bénéficiera d’un crédit à la consommation et pour quand ?

Qui peut souscrire un crédit à la consommation ?

Les banques et les organismes financiers exigent certains critères de solvabilité au profil des demandeurs de crédit à consommation. Savoir les informations nécessaires liées à ces critères à propos de l’individu qui souhaitent avoir le prêt est très important pour ces intermédiaires financières afin de limiter au maximum les risques d’impayés, les non- sériosité au niveau du paiement comme le retard de remboursement

Le critère d’âge

Pour pouvoir souscrire à un crédit à la consommation, les banques imposent un critère au niveau de l’âge, de toute évidence, l’âge majeur est exigé, comme dans toutes les opérations d’acte juridique. Si l’emprunteur parait très jeune, il a moins de chance d’avoir une réponse favorable auprès des prêteurs, selon la statistique, le taux d’acceptation des demandes régresse de 62% pour les jeunes de 18 – 28 ans. Si l’emprunteur est trop vieux, il entre dans la catégorie des créanciers à haut risque, avec leur état de santé vulnérable, les risques de maladies sont très élevées, les individus qui se trouvent sur cette tranche d’âge sont mieux productifs et peuvent se trouver facilement dans la difficulté de revenu. Malgré toutes ces suppositions, c’est à la banque qui appartiendra la décision finale sur la validation de votre demande. En ce qui concerne l’âge, la loi ne précise une limite d’âge précise pour les emprunteurs, ce qui importe pour ces institutions financières, c’est la capacité d’endettement des demandeurs. En général, les banques sollicitent les demandeurs possédants de revenus stables et une épargne bien équilibrée

Une situation professionnelle stable

La situation professionnelle du souscripteur est étudiée du près par les emprunteurs, ce dernier doit d’abord avant tout résider en France et imposable. L’ancienneté dans l’emploi compte beaucoup et juge votre solvabilité auprès de votre banque emprunteuse. Si vous avez travaillé depuis des années dans une même société en tant que CDI, les organismes financiers et les banques vous font plus de confiance par rapport aux individus qui cherchent encore sa stabilité de revenu, comme ceux des jeunes diplômés recruté en CDD, ceci n’est pas pour vous décourager mais pour vous expliquer de la réalité, de toute manière, le résultat confirme pas mal des crédits à consommation accordés par la banque pour des jeunes sérieux pour financer un tel projet. En outre, une domiciliation des revenus est aussi exigée par la banque. Encore un dernier critère, mais qui n’est pas le moindre, si le demandeur est inscrit au fichier des incidents de remboursement de la Banque de France ou FCIP, la banque rejette surement sa demande pour éviter surendettement du demandeur

La procédure de remboursement

Le remboursement se fait chaque mois, l’emprunteur doit verser pour rembourser une partie de la somme prêtée avec les intérêts. Comme ce qui est mentionné dans le contrat de crédit à la consommation, l’emprunteur est assujetti à deux délais de prescription, 10 ans pour le règlement  du capital et un délai de 5 ans pour le paiement des frais liés à votre souscription et les intérêts. Vous devriez voir avec l’emprunteur le délai du remboursement du prêt, qui est aussi en fonction du montant que vous avez prêté et la durée sur laquelle vous pensez rembourser. En ce qui concerne la durée maximale, la loi impose une durée de 3 ans, pour la catégorie : crédits renouvelables avec une somme empruntée inférieure ou égale à 3.000 €. Pour les prêts supérieurs à 3 000 €, la durée de remboursement est de 5 ans.

Comme tous les crédits, il faut être conscient qu’en choisissant une durée de remboursement plus longue, ceci augmentera ainsi le coût du remboursement. Un prêt signifie engagement, alors il est judicieux de bien vérifier la capacité de rembourser un tel prêt avant de s’engager.